Témoignages

À propos du poste de travail sous hotte biologique

« Je peux maintenant travailler le dos continuellement bien appuyé et les pieds par terre. Je peux faire plein de mouvements qui étaient impensables auparavant. Tout est beaucoup plus facile. On est beaucoup moins fatigué à la fin d’une journée de travail. Il y a plein de mouvements qu’on faisait avant et qui n’étaient pas normaux. Tous nos mouvements ont été soigneusement analysés et maintenant on fait des mouvements normaux. Mon poste de travail est totalement optimisé et 100% ergonomique. »
- Utilisateurs, Travail sous hotte biologique, Centre hospitalier Anna-Laberge

À propos des postes de travail ajustables en hauteur

« La facilité d’ajustement de la hauteur de la table permet de réduire les élévations des épaules et des membres supérieurs des travailleurs… L’expérience a démontré que la variété d’ajustements possibles de la hauteur de la table a contribué de façon significative à diminuer les postures contraignantes… Dans plusieurs établissements, les tables ajustables sont aujourd’hui considérées aussi importantes que tout autre équipement de laboratoire… »
- Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales (ASSTSAS), Divers documents

« Les surfaces de travail ajustables en hauteur constituent une option ergonomique avantageuse et un atout indéniable pour les postes polyvalents utilisés par différentes personnes, de taille et de morphologie différentes. »
– IRSST, Étude pour intervenir sur la réduction des troubles musculo-squelettiques et de santé psychologique dans les centres d’appels d’urgence 911 de la sécurité publique municipale, 2011.

« Suite à une intervention commune dans un dossier d’adaptation, il nous fait plaisir de souligner l’ingéniosité de votre produit ainsi que l’ouverture que celui-ci peut produire dans la diminution de contraintes anatomiques du travail. »
– Martin Gravel, ergonome, Président de CEME, Consultants en ergonomie et mieux-être

« Après avoir eu une démonstration de votre concept, je suis à même de constater que cet outil nous sera utile pour améliorer l’ergonomie de divers postes de travail, notamment dans les ateliers d‘entretien. »
– Nathalie Perron, conseillère en ergonomie, Service de santé SÉCAL, Alcan

À propos des postes de travail au microscope

« Selon notre connaissance, l’équipement « Tables de microscopes » proposé par la Compagnie TREBO est le seul sur le marché avec toutes ces caractéristiques.Cette compagnie a équipé la plupart des hôpitaux du Québec, incluant le CUSM. La qualité des équipements est excellente ainsi que leur travail de conception, de fabrication et d’installation de court délai. »
- Avis d’intention publié sur SEAO le 17 mars 2014 par le Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

« Le développement d’un poste de travail de cytologiste avec l’aide de votre entreprise et la collaboration de nos ressources s’avère être le produit répondant le mieux aux critères d’ergonomie pour les activités des professionnels concernés. Ce mobilier de conception unique offre la souplesse désirée pour l’ensemble des activités de laboratoires et des unités administratives. À notre connaissance, aucun produit offert sur le marché répond aux exigences souhaitées par nos professionnels. »
- Alain Saint-Pierre, Chef des activités, Service de santé et sécurité du travail, Direction des ressources humaines, Hôpital régional de Lanaudière

« À notre avis, ces nouvelles caractéristiques techniques contribuent à faire de ce nouveau module, un outil ergonomique haut de gamme. En plus, il peut être conçu sur mesure en fonction des besoins des intervenants. Ainsi, un de nos pathologistes, confiné à un bureau dont l’espace est restreint, est maintenant équipé d’un module  de ce genre. Les résultats sont impressionnants et très satisfaisants. »
- Daniel Brunette, Assistant-chef au laboratoire de cytologie, Centre hospitalier régional de Lanaudière (paru dans Objectif prévention, Vol. 24, No 2, 2001

À propos de postes d’observation au binoculaire

« La problématique est vraiment au niveau du bloc oculaire qui est difficile à atteindre avec notre cou si on ne rapproche pas la tête ou qu’on n’incline pas la tête. J’avais une fatigue au niveau du cou, au niveau des épaules, dans le haut du dos… Aujourd’hui, on se sent vraiment plus détendus dans notre poste de travail, avec les différents appuis qu’on peut avoir. »
- Régine Otis, Assistante de projet, Premier Tech Biotechnologies

« Ces dernières années, la recherche s’est intensifiée et donc l’utilisation des binoculaires s’est intensifiée aussi, et avec ça ont commencé à apparaître des problèmes liés au cou, aux épaules, aux bras et aux avant-bras. Tous les utilisateurs ont été amenés à donner leur point de vue. On est arrivés finalement à des solutions avec des variantes pour chacun. »
- François Dumas, Superviseur aux opérations, Premier Tech Biotechnologies

« Depuis l’installation de ces équipements, les commentaires sont tellement positifs! Tout le monde est satisfait à 100%. C’est primordial que les gens travaillent dans un environnement sécuritaire et se sentent appuyés par l’entreprise dans ce sens là. »
- Serge Gagné, Directeur innovation, recherche et développement, Premier Tech Biotechnologies

À propos des tables de prélèvement sanguin

« J’ai rencontré toutes les utilisatrices présentes lors de la prise de photos et les tables font l’unanimité. Elles apprécient beaucoup comparé avec avant. Le fait de pouvoir l’ajuster facilement selon la taille de la personne, que ce soit à cause de l’utilisateur ou d’une chaise roulante, satisfait tout le monde. La poubelle pour les seringues qui se place à droite ou à gauche selon les habitudes de la personne est un autre aspect très apprécié.  Le support pour le matériel est bien; assez large pour le matériel à placer. Elles aiment également le concept arrondi, comme elles l’avaient demandé pour plus de fluidité lorsqu’elles vont du patient au matériel dont elles ont besoin. Pour la numérisation, tout est proche; il n’y a pas d’espace perdu. C’est très fonctionnel. Les essais avec un prototype ont beaucoup aidé pour aboutir à cette table, avec les commentaires des filles qui pouvaient essayer avant de conclure. »
- Louise Desrosiers, Agente de prévention, CSSS Gatineau, Septembre 2010.